Qhuit, le roi du streetwear classieux

Publié le par Philippe Deneuve

Depuis quelques années, il est devenu l'incontournable habilleur des fans de Hip-Hop. Portrait d'un homme simple, qui place l'amitié comme l'une de ses valeurs-clef.

Qhuit, le roi du streetwear classieux

J'ai connu Jérôme Qhuit par le plus grand des hasards. C'est le compagnon d'une de mes bonnes amies avec qui j'ai partagé antipasti et musique soul. Le première fois que je l'ai vu, je lui ai dit « Qhuit, c'est ton vrai nom ? » Il a souri.

Passé sous les fourches caudines de la fac de droit, il décide, il y a dix ans, de faire de sa passion son gagne-pain : habiller le Hip-Hop..

 

Ces créations sont là pour lui

 

DJ à ses heures nocturnes (Une pensée pour Patrick C.), il est avant tout créateur de fringues. Plaçant l'amitié comme valeur-clef, il s'entoure d'une sorte de Crew qui compte Drixxxe, Grand Maître en Sly Stonie et producteur savant (Triptik, Mc Luvin, « Drixxxe is not a DJ », ces mixtapes que l'on s'arrache sous le manteau, entre deux concerts de rap...) mais aussi Greg Frite, chroniqueur du Before sur Canal Plus et même... Joey Starr, qui signa une collection de T-Shirts devenus collector. En quelques années, la petite affaire qui roule a trouvé un public, toujours plus nombreux.

Mon neveu n'en revient pas que je connaisse Jérôme Qhuit. Pourtant c'est un mec tout simple. Ces créations sont là pour lui : le t-shirt « Who's the Boss ? » est devenu un classique, on aime ses belles chemises et ses casquettes élégantes. Aujourd'hui, il a pignon sur rue, aux Abbesses, où régulièrement il invite des centaines d'amis à faire la fête. En toute complicité avec Jenny, grande prêtresse « des musiques que l'on aime », il accueille ses visiteurs avec une bonhomie que l'on rencontre rarement dans le milieu de la mode. Passez l'info.

 

Qhuit, 39 rue Durantin, 75018 Paris.

Qhuit, le roi du streetwear classieux
Qhuit, le roi du streetwear classieux

Commenter cet article